Rédiger un CV sans bavure
 

Du CV à l'entretien de recutement:
5 erreurs à éviter

A l'heure du web 2.0, même si certaines professions peuvent parier sur des méthodes plus originales, pour la majorité le CV reste de mise lorsque l'on recherche un emploi.

rédiger un cv sans bavure

Elément phare de candidature, respecter certaines règles de rédaction asssure votre pass pour l'entretien. Retrouvez 5 points rédhibitoires qu'il faut absolument corriger avant l'envoi d'un CV. Ces conseils vont vous permettre de créer un modèle de CV attrayant et pertinent.

1. Une présentation du CV mal soignée

Au-delà de l'apparence d'un simple CV qui laisse à désirer, le recruteur peut y voir le signe d'un candidat pas motivé, le targuer de qualificatifs peu honorifiques et passer à côté de sa personnalité.

Même si l'exercice n'est pas toujours aisé, il est indispensable de faire un CV agréable à regarder. De nombreux candidats négligent la présentation, et pourtant c'est bien l'aspect global qui déclenchera l'envie d'aller plus loin dans la lecture du CV !
Adoptez une mise en page claire, aérée, synthétique, structurée et hiérarchisée. Cette présentation respectée, le recruteur poursuivra sa lecture en décortiquant le contenu du CV. Autre point positif d'une présentation bichonnée, le recruteur pensera par analogie que vous êtes méthodique, organisé, concis, et soigné...à vous ensuite de prouver que vous possédez ces qualités.

2. Oublier dans le CV des fautes de frappe ou d'orthographe

Ca n'a l'air de rien, mais ce type d'oubli peut coûter cher, d'autant que les logiciels de correction orthographique peuvent facilement remédier au problème. Selon la nature du poste, le recruteur peut malgré tout pardonner et se montrer indulgent. Par exemple, un métier technique ou manuel sera moins sanctionné qu'un métier administratif. Mais si votre CV présente d'autres bévues, le recruteur peut rapidement conclure que ces fautes soulignent avant tout un manque de rigueur et de conscience professionnelle, une absence de soin, et plus largement un manque de motivation. Ces imprudences passent alors pour un défaut irrévocable et votre CV sera jetté sans scrupule à la corbeille.

3. Un titre de CV imprécis

Une erreur couramment retrouvée concerne le titre du CV. Il arrive fréquemment que le titre soit absent, lire en-tête la mention « curriculum vitae » ou avoir un titre inadapté au poste visé.

Noyé dans une nébuleuse où le recruteur ne comprend pas d'emblée votre objectif professionnel ni les raisons qui vous amènent à postuler, il risque fort d'écarter votre CV. Gardez toujours en mémoire qu'il passe en moyenne 15 sec pour éplucher un CV et décider s'il le retient ou non. Sans titre ou avec un message mal ciblé, cela reste une barrière pour passer l'étape de sélection.

Pour être efficace, plusieurs options sont possibles pour rédiger l'accroche du CV: vous pouvez indiquer votre poste ou la fonction que vous visez (ex. directeur commercial), ou présenter sur 1 ou 2 lignes vos compétences clés (ex. expertise managériale et commerciale de 14 ans dont 5 ans en Asie, ouverture de comptes clés sur le marché asiatique). Le choix de l'une ou l'autre des formulations dépend de votre objectif professionnel et du contenu de vos expériences.

4. Un contenu non personnalisé

En matière de rédaction de CV, la règle numéro 1 est d'adapter le contenu à chaque poste ciblé.

Le CV est votre outil de vente, il se doit d'être « markété » à la culture de l'entreprise et aux attentes du recruteur. Les yeux posés sur votre CV, ce dernier doit instantanément comprendre votre parcours et retrouver les éléments rassurants de votre profil qui correspondent à son besoin.

Une des clés pour rédiger un CV efficace concerne les titres de vos fonctions. Essayez dans la mesure du possible d'adapter le titre à la fonction visée et au jargon de l'entreprise. Pour y arriver, le plus simple est de parcourir les métiers de l'entreprise sur sa page emploi et retrouver le métier qui correspond aux activités que vous exercez. Souvent l'appellation est la même, mais dans le cas contraire, n'hésitez pas à reprendre le titre mentionné au sein de la future entreprise.

L'autre clé pour personnaliser le contenu concerne les activités menées. Faire un CV ne se limite pas à une simple énumération d'expériences et demande un vrai travail de réflexion.

L'important n'est pas de tout dire mais de choisir les missions et les expériences pertinentes en lien avec ce que l’entreprise souhaite vous confier. Demandez-vous toujours en quoi le fait de rajouter telle information apporte un plus à votre candidature.

5. L'absence de résultats concrets

Il est indispensable de retrouver sur votre CV les résultats des missions confiées! Quelque soit votre niveau de carrière ou votre secteur d'activité, faire un CV sans signaler de résultats individuels ou collectifs sera systématiquement écarté de la pile des candidats potentiels. Vecteur de votre savoir faire, le CV doit mettre en lumière votre valeur ajoutée. Réalisations, performances, sélectionnez et chiffrez vos résultats pour renforcer votre compatibilité au poste visé.

Choisissez des missions et des activités significatives qui confortent les attentes du recruteur. Ne vous perdez cependant pas dans les détails, l'objectif premier est d'alerter le recruteur sur l'adéquation de votre profil à son besoin et déclencher son envie de vous convier en entretien.

Le vécu personnel peut parfois troubler le regard que l'on porte sur son expérience et faire perdre toute objectivité. Une tierce personne peut dans ce cas vous aider à identifier les points clés à révéler. Des sociétés spécialisées dans la rédaction de CV, comme cvclick.fr, mettent à votre disposition des experts du recrutement pour valoriser cette partie essentielle du CV. Si vous vous sentez en difficulté pour faire un CV, n'hésitez pas à profiter de ce type de services.

6. Des rubriques du CV mal renseignées

Il n'est pas nécessaire de compléter toutes les rubriques du CV. La qualité prime sur la quantité d'informations et cet adage est particulièrement vrai pour la formation et les centres d'intérêts.

Inutile d'alourdir le CV en détaillant la totalité des formations. Il est d'usage de n'indiquer que le diplôme le plus élevé et pour les formations complémentaires au cursus initial, seules celles qui apportent un plus pour le poste ciblé peuvent intéresser. Indiquer ce qui peut valoriser votre personnalité reste la clé. C'est le cas notamment du DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires) ou d'une VAE (validation des acquis par l'expérience) qui soulignent votre motivation à avoir repris vos études et votre détermination dans l'atteinte d'un objectif.

Pour la rubrique des centres d’intérêt, s'ils ne relèvent pas d'une passion ou ne mettent pas en avant une faculté particulière, il n'est pas conseillé de les indiquer. Cette rubrique prend tout son sens si et suelement si elle apporte une valeur ajoutée au profil jusque là présenté. Le recruteur recherche la singularité pas la banalité! Attention également aux abréviations et sigles utilisés pour les noms d’entreprises, les structures associatives et les écoles de formation. Vous pouvez les employer si vous y ajoutez la signification. Le recruteur ne connait pas forcément tous les sigles, mieux vaut éviter tout rejet.

Si vous surmontez ces pièges, vous multipliez les chances de vous démarquer des centaines de candidatures. N'oubliez pas que la première impression emporte les faveurs du recruteur et le moindre détail malencontreux peut être fatal.

Rédiger un CV ne laisse aucune place au hasard et ce précieux document doit donner une impression positive!

Haut de page